UFC Que Choisir de Nancy et environs

Le scandale des CD inaudibles

Comme l'a constaté l'association, ces disques sont illisibles avec un certain nombre de matériels de lecture (autoradio, baladeur, chaîne de salon, lecteur DVD/CD et sur certains micro-ordinateurs).

Les maisons de disques, sans avoir parfois recueilli l'aval de l'artiste et en parfaite connaissance de ces incompatibilités, n'ont pas hésité à mettre sur le marché plusieurs millions de disques " verrouillés ".

Par ailleurs et au mépris du droit reconnu à la copie privée, elles empêchent les consommateurs de faire des compilations, de transférer les plages d'un disque acheté sur un baladeur numérique ou de réaliser une duplication autorisée.

La copie privée légale existe depuis longtemps et n'a jamais nui aux intérêts des artistes et des producteurs, bien au contraire.

Enfin, il faut rappeler qu'en contrepartie, les consommateurs ont acquitté sur tous les supports vierges en 2002 une redevance de 135 millions d'€, en augmentation de 44 % par rapport à 2001.

Pour l'UFC-Que Choisir, les informations et accusations distillées par ces producteurs/diffuseurs à l'encontre du public sont de mauvais goût. Elles visent à culpabiliser tous les consommateurs qui ont pourtant fait progresser les ventes de disques en France de plus de 10 % en 2002 et à inquiéter outre mesure les pouvoirs publics.

L'UFC-Que Choisir demande le retrait immédiat de ces " verrous " et a décidé d'assigner en justice les producteurs et diffuseurs EMI Music France, Warner Music France, Universal Pictures Vidéo ainsi que les distributeurs Auchan et la FNAC.

Document publié le 27-05-2003

Retour à la page principale