UFC Que Choisir de Nancy et environs

Bruxelles fait marche arrière sur les médicaments

Le Conseil des ministres de la santé doit à son tour se prononcer au mois de juin 2003 sur les textes en cours d'élaboration. Durant les travaux préparatoires à ce conseil, la Commission européenne défend à nouveau ses positions initiales, favorables avant tout aux intérêts des industriels du médicament. L'UFC-Que Choisir est décidée à continuer de faire valoir ses valeurs et c'est la raison pour laquelle elle lance aujourd'hui, avec le Collectif Europe et Médicament, un " APPEL " public à chacun des Représentants permanents des quinze pays de l'Union, qui préparent les décisions du Conseil des ministres. Elle transmet aussi son "Appel" aux deux Commissaires européens concernés par le dossier : Santé - Protection du Consommateur et Entreprises.

Cet '' Appel '' expose nos arguments et reprend nos propositions face à la dernière version de projet de Règlement portée à notre connaissance. Dans un prochain '' Appel '', nous réagirons à la nouvelle proposition de la Directive dès que celle-ci sera connue.

Cette refonte de la législation a été l'occasion pour la société civile européenne de se mobiliser sur la base d'un objectif commun, celui de la défense de la santé publique. C'est dire que le médicament n'est pas une marchandise comme une autre et que l'Europe est une chance pour tous ses citoyens de disposer, dans ce domaine, des meilleures garanties en terme d'efficacité, de sécurité et de prix.

Document publié le 20-03-2003

Retour à la page principale