UFC Que Choisir de Nancy et environs

Les transports routiers nous pompent l'air

L'UFC-Que Choisir constate qu'il n'en est rien. L'ouverture du tunnel du Mont-Blanc à tous les poids-lourds illustre cette politique qui vise à privilégier un mode de transport responsable de nombreux accidents mortels et à l'origine de nombreuses nuisances tant pour la santé, la salubrité, l'économie que l'environnement (effet de serre).

L'UFC-Que Choisir a maintes fois dénoncé la priorité donnée au tout routier et souligné l'aberration économique qui sous-tend cette politique.

L'UFC-Que Choisir rappelle que la compétitivité du transport routier sur les autres modes de transport est toute relative puisqu'elle ne prend en compte :

ni les coûts d'infrastructures (réseau autoroutier, ouvrages d'art…) ;
ni les coûts de leur entretien alors que les poids-lourds en sont les principaux destructeurs ;
ni les avantages accordés (carburants détaxés, péages autoroutiers proportionnellement allégés par rapport aux autres véhicules…).

Les bas prix des produits livrés aux consommateurs via les transports routiers ne sont donc qu'une illusion puisque ce sont ces mêmes consommateurs qui supportent la vérité de ces coûts (impôts, taxes, péages…).

L'UFC-Que Choisir salue la publication du Livre Blanc européen qui dénonce l'asphyxie des routes européennes par les transports routiers et propose des solutions novatrices.

Plus que des promesses, l'UFC-Que Choisir demande aux pouvoirs publics d'engager rapidement une politique volontariste basée sur :

l'application au transport routier du principe pollueur-payeur ;
la transparence des coûts réels du transport routier ;
le développement de l'intermodalité ou transport combiné (chemin de fer, canaux et route).

Document publié le 24-06-2002

Retour à la page principale