UFC Que Choisir de Nancy et environs

Les crèmes solaires doivent faire peau neuve

L'UFC-Que Choisir dénonce l'utilisation de mentions subjectives et d'indices trompeurs, et assigne pour publicité trompeuse devant le TGI de Paris Shiseido et Liérac, deux fabricants qui nous promettent l'impossible : une sécurité absolue.
Par exemple, Shiseido commercialise un " écran total " associé à un indice de protection contre les UVB de 19. D'après nos calculs, une telle crème laisse encore passer près de 17% des UVB, responsables des coups de soleil et facteurs de cancers. Or, une crème solaire n'a pas de réelle efficacité en dessous d'un indice de 15. Quant aux UVA, qui accélèrent le vieillissement de la peau, ils ne sont même pas évoqués …

L'UFC-Que Choisir saisit l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) afin qu'elle étudie l'opportunité d'un étiquetage fondé sur des mentions harmonisées, des indices réalistes, et des méthodes de mesure de la protection contre les UVA et les UVB normalisées.

Il est temps que les fabricants et les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités pour garantir l'information, la liberté de choix et la sécurité des consommateurs.

En France, on dénombre chaque année 6 à 8.000 nouveaux cas de mélanomes malins, dont 1000 mortels. Parmi ces victimes, il y a des consommateurs qui se sont exposés inconsidérément, en se croyant bien protégés.

Document publié le 18-06-2002

Retour à la page principale