UFC Que Choisir de Nancy et environs

Téléphonie mobile : Halte à l'arnaque de masse

A l'unisson, Orange, SFR, et Bouygues Télécom imposent aux 37 millions de possesseurs d'un portable le même mode de facturation quels que soient leurs forfaits ou leurs cartes prépayées : Une première minute indivisible, puis des paliers de tarification de 30 secondes.

Cette pratique est une spécificité française qui agit comme une surtaxe invisible et incontrôlable pour le consommateur. Unique en Europe, elle permet aux opérateurs d'engranger des revenus considérables sur le dos de leurs abonnés.

Alors que la majorité des pays européens (où d'ailleurs les opérateurs français sont souvent présents) abandonne la tarification par palier pour facturer les appels téléphoniques à la seconde, l'UFC-Que Choisir constate, qu'en France, au contraire, les opérateurs allongent sensiblement ces paliers, particulièrement pénalisant pour les abonnés.

L'UFC-Que Choisir réclame une tarification à la seconde, gage de transparence pour les consommateurs et,
· Saisit la justice contre Orange et Bouygues télécom pour publicité mensongère ;
· Saisit la justice contre SFR pour modification unilatérale des paliers de facturation, et donc du contrat ;
· Saisit le Conseil de la concurrence à l'encontre des trois opérateurs pour entente illicite.

L'UFC-Que Choisir lance l'opération " téléphones mobiles : pas une seconde à perdre " et invite les 37 millions de possesseurs de portables à se mobiliser pour faire pression et amener les opérateurs à tarifer les communications à la seconde.
Ils peuvent manifester leur soutien et participer à l'action engagée par l'UFC-Que Choisir notamment en laissant leur adresse mail sur le site quechoisir.org.

Document publié le 25-02-2002

Retour à la page principale