UFC Que Choisir de Nancy et environs

La réforme des AOC viticoles : des règles encore moins limpides pour les consommateurs

Le régime des appellations sur lequel repose toute la construction de l’offre de vins en France n’est pas compréhensible par les consommateurs comme les règles d’étiquetage basées elles aussi sur ce système.

Ce n’est donc pas en créant des AOC à deux vitesses et en inventant deux nouvelles catégories (les AOCE et les AOC STE) pour classifier le vin, que l’on apportera plus de sens au marché viticole et que l’on permettra un choix éclairé aux consommateurs.

Si l’INAO avait consulté l’UFC-Que Choisir, nous aurions pu dire combien le capital confiance mis dans les AOC viticoles par les consommateurs est en train de fondre.

L’UFC-Que Choisir aurait aimé que l’INAO s’engage à faire le tri parmi les appellations actuelles afin d’apporter aux consommateurs :
• La garantie sur la qualité des produits,
• Une information claire sur les étiquettes.

Le toilettage des décrets d’application des 467 AOC pourtant nécessaire ne suffira pas. Il est temps de revoir et de préciser l’étiquetage des produits viticoles afin que les consommateurs puissent faire le choix de la qualité..

Document publié le 06-05-2004

Retour à la page principale