UFC Que Choisir de Nancy et environs

1849 - Les crèches

Nancy, le 24 mai 1849.

MESSIEURS,

Une nouvelle institution charitable vient de prendre place dans notre système de secours. Elle a comblé la lacune qui existait entre la société de charité maternelle qui, même avant la naissance de l'enfant s'occupe de lui donner des soins, et la salle d'asile qui le reçoit lors­qu'il est âgé de quelques années. Cette institution qui a reçu le nom de Crèche, a pour objet de recevoir le nouveau né pendant que sa mère travaille, de le garder et de le soigner, sans altérer les liens de famille.

Les localités en possession de cette institution charitable ont pu en apprécier les heureux effets ; aussi serait-il vivement à désirer qu'elle fût adoptée et propagée, non-seulement dans toutes les villes, mais encore dans les communes rurales, où elle rendrait de grands services à l'époque où les travaux de la terre réclament les bras de tous les habitants des campagnes.

J'engage donc MM. les Maires à appeler l'attention des conseils municipaux sur les avantages des crèches. Ils les réuniront extraordi­nairement à cet effet et m'enverront directement pour l'arrondisse­ment de Nancy, et par l'intermédiaire de MM. les Sous-Préfets pour les autres arrondissements, les délibérations favorables à la création de ces précieux établissements.

Comme il arrive quelquefois que l'absence de renseignements sur le mode et les moyens d'exécution est une des causes qui empêchent de fonder une oeuvre charitable, je crois devoir, Messieurs, vous signa­ler l'utilité que présente sous ce rapport, le Bulletin des Crèches.

Ce bulletin qui est publié sous les auspices de la société des Crèches du département de la Seine, dans un but de propagande pure­ment charitable et en dehors de toute vue de spéculation, renferme tous les documents et renseignements nécessaires pour fonder une crèche dans de bonnes conditions hygiéniques et avec la plus grande économie possible. Ce recueil est surtout précieux en ce que les avis et les recommandations qu'il donne sont le résultat de l'expérience de plusieurs années.

L'abonnement au Bulletin des Crèches, dont le prix est de 7 francs par an, serait donc d'une grande utilité pour MM. les Maires, et je l'autoriserai pour toutes les communes dont les ressources leur per­mettront de faire face à cette dépense qui pourrait être acquittée, soit sur la somme allouée à l'article 78 du budget, pour dépenses imprévues, soit sur l'excédent des recettes ; mais, dans ce dernier cas, en­suite d'un vote du Conseil municipal.

Recevez, Messieurs, l'assurance de ma considération distinguée,

Pour M. le, Préfet en tournée de révision et par délégation. Le Conseiller de Préfecture Secrétaire général,

MAMELLE.

 

 

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale