UFC Que Choisir de Nancy et environs

SMS : Le résultat du boycott

59 % des Français ont entendu parler de l’appel au boycott.

24 % ont suivi le boycott du 9 mai 2004 et parmi eux 44 % des 18-24 ans qui envoient près de 46 % des SMS en France.

Ces résultats consolident l’information de source informelle, parvenue à l’Association dès le lundi 10 mai, qui faisait état d’une baisse d’au moins 25 % du trafic SMS le dimanche 9 mai 2004.

L’UFC-Que Choisir accuse donc les opérateurs soit de ne pas livrer les données réelles du trafic, soit d’avoir pris en compte le nombre très important de SMS qu’ils ont volontairement envoyés eux-mêmes à leurs clients, ce jour-là.

Toujours selon la même étude, 81 % des Français trouvent que le prix du SMS est excessif.

Pour l’UFC-Que Choisir, il s’agit d’un avertissement sévère des consommateurs qui doit être suivi d’une baisse rapide et significative du prix unitaire du SMS.

Document publié le 14-05-2004

Retour à la page principale