UFC Que Choisir de Nancy et environs

1840 - La spéculation foncière

Nancy, le 14 janvier 1840.

MESSIEURS,

Je suis informé que, dans le but d'obtenir avec des bénéfices usuraires la cession des indemnités dues aux vendeurs des propriétés que traverse le canal de la Marne au Rhin , de cupides spéculateurs s'efforcent d'ac­créditer le bruit que le payement du prix de ces acquisitions éprouvera de nombreuses difficultés, et, par suite, des retards indéfinis.

Les payements déjà effectués doivent suffire sans doute, pour dé­mentir ces mensongères insinuations ; mais je crois devoir, dans l'intérêt des propriétaires que l'on veut surprendre, vous inviter à leur donner de nouveau l'assurance la plus positive que le prix de toutes ventes faites par eux pour l'établissement du canal sera payé comptant, c'est­-à-dire aussitôt que les formalités rigoureusement exigées par la loi seront accomplies.

Je vous prie donc, Messieurs, dans l'intérêt de vos administrés, d'assurer à la présente toute la publicité possible. Faites-la lire à son de caisse dans votre commune, et veuillez en donner communication directe à tous propriétaires auprès desquels vous sauriez que l'on peut mettre en pratique les spéculations honteusement usuraires que je signale à votre plus active vigilance.

Recevez, Messieurs, l'assurance de ma considération distinguée.

Le Préfet de la Meurthe, L. ARNAULT.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale