UFC Que Choisir de Nancy et environs

1821 - La recherche des antiquités

Nancy, le 30 novembre 1821.

Messieurs, une circulaire de S. Exc. le ministre de l'intérieur, en date du 8 avril 1819, a prescrit la recherche des monumens gaulois et romains, ainsi que de ceux du moyen âge, des tombeaux et épitaphes, de titres, chartes et chroniques, enfin de tout ce qui peut fournir des éclaircissemens sur les traits principaux de nos annales, l'illustration des familles et les instructions de la patrie.

Pour atteindre ce but, mon prédécesseur a, par un arrêté du 3 septembre 1819 (page 213 du recueil), établi une commission composée de plusieurs personnes instruites et qui s'occupent avec zèle de la recherche des antiquités de ce département.

Déjà elle a réuni plusieurs restes de monumens, tels que colonnes, bas-reliefs, statues et autres objets intéressans que j'ai fait transporter au Musée.

Encouragée par ces premiers succès, la commission va donner à ses tavaux la plus grande activité. Six dessinateurs sont constamment occupés, à Nancy, au dessin des antiquités celtiques , grecques , celtoromaines et du moyen âge, jusqu'au 16ème siècle. Ces artistes iront ensuite dans tous les lieux du département, où il existe des monumens anciens, des ruines de camps romains, de châteaux, de tours, d'églises et d'abbayes; ils dessineront aussi les vues pittoresques les plus historiques; enfin toutes les antiquités qui ne peuvent être transportées au Musée central de Nancy, où les objets transportables seront déposés et classés par ordre de date et de matière.

Je vous invite instamment, Messieurs, à procurer aux artistes envoyés par la commission, tous les renseignemens, toutes les facilités dont ils pourront avoir besoin pour examiner et dessiner les monumens qui seront dignes de leur attention; en observant, à l'égard de ceux qui appartiennent à des particuliers, que le consentement des propriétaires devra toujours être préalablement obtenu.

Vous engagerez MM. les curés et les amateurs des antiquités à seconder les vues de l'administration dans la recherche de ces objets. Vous prierez, en mon nom, les personnes qui auraient des collections incomplètes ou des débris de monumens, statues, médailles, etc. , trouvés dans le département, de vouloir bien en faire hommage au Musée, ou s'entendre soit avec moi, soit avec la commission des antiquités établie à Nancy, pour la vente de ces précieux restes de l'antiquité.

Les agriculteurs, les vignerons, les ouvriers qui, dans leurs fouilles ou travaux souterrains, découvriraient quelques monumens, seront également priés de les conserver avec soin, et s'ils sont transportables, de les faire parvenir à la préfecture. La commission en estimera la valeur qui sera acquittée à l'instant.

Tout ce qui sera en cuivre, bronze, argent, or ou métal quelconque, sera payé le double de sa valeur intrinsèque.
Les ouvrages en terre cuite, marbre, verre antique, les dessins et les gravures qui auraient étaient faits de ces objets, seront payés suivant l'estimation qu'en fera la commission.

Mention honorable sera faite dans le journal du département, dans le recueil des actes administratifs de la lecture et dans le Moniteur, de toutes les personnes qui feront hommage d'objets de cette nature.
Enfin, une médaille d'argent sera frappée et décernée à l'auteur de la plus importante découverte ou à celui qui aura fait au musée le don le plus précieux, et le nom du donateur sera inscrit sur l'objet donné.

Voici, Messieurs, la nomenclature des antiquités qui pourraient être ainsi réunies au Musée central de Nancy, et qui méritent de fixer l'attention de la commission:

Armures romaines ou gauloises, casques , boucliers, lance ( hasta ) , la hache ( securis ) , hache d'arme ou de sacrifice ; l'épée du fantassin ( gladius ) , l'épée du cavalier ( spata equestris) , des poignards , avec ou sans monture, des bagues, bracelets, fragmens de colliers, composés de grains de verre de diverses couleurs , de forme arrondie ou plate, unie on dentelée; des boucles de ceinturon, de boutons ou agraffes de métal qui réunissaient les extrémités du manteau que les romains désignaient, suivant la coupe, ou la forme, sous le nom de Chlamis, Palla, Paludamentum, Sagum; des laques de ceinture, sculptées en forme de coeur, de tête de Méduse, d'étoile ou de soleil; des vases en terre cuite, jaune ou rouge; des urnes aussi en terre cuite ou de verre antique, ordinairement très-mince, verdâtre ou légèrement azuré; des bas-reliefs ou statues entières ou brisées; quelques fragmens de colonnes ou de chapiteaux; quelques briques romaines ou des pierres contenant des inscriptions, etc.

Tels sont, Messieurs, les sujets vers lesquels je vous prie de vouloir bien diriger vos recherches, afin d'enrichir le Musée central, qui présenterait alors une réunion très-curieuse de tout ce que l'antiquité et le moyen âge ont laissé sur le territoire de notre département.

Je vous serai particulièrement très-obligé de tout ce que vous ferez pour stimuler le zèle et l'émulation de toutes les personnes qui peuvent seconder mes vues et les intentions du ministre à cet égard.

Recevez, Messieurs, l'assurance de ma parfaite considération.
Pour M. le préfet absent par congé ; le secrétaire-général délégué,
Le Cte D'AGRAIN DES HUBAS.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale