UFC Que Choisir de Nancy et environs

1883 - Les pharmacies de secours des mairies

Nancy, le 23 juin 1883.
Messieurs,

Dans diverses communes où il n'existe pas d'officine de pharmacien, les municipalités ont exprimé le désir de créer un dépôt de médicaments qui, dans les cas d'urgence, seraient mis sous forme de boîtes de secours à la disposition des habitants et des médecins qui s'y trouveraient pris au dépourvu.

L'École supérieure de pharmacie de Nancy, consultée au sujet de cette demande, m'a adressé la nomenclature des médicaments et objets de pansements qui peuvent seuls être contenus dans la boîte de secours des communes.

J'ai l'honneur de vous transmettre cette nomenclature en vous priant, Messieurs, de veiller à ce que la décision de l'École supérieure de pharmacie soit ponctuellement observée.
Recevez, Messieurs, l'assurance de ma considération très distinguée.
Le Préfet, E. CAZELLES


LISTE DES MÉDICAMENTS ET OBJETS DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ QUI POURRAIENT ÊTRE MIS SOUS FORME DE BOITES DE SECOURS A LA DISPOSITION DES COMMUNES.

Chaux vive un flacon de 60 grammes.
Teinture d'opium Id.
Ammoniaque Id.
Eau distillée de laurier-cerise Id.
Perchlorure de fer Id.
Éther Id.
Chloroforme anesthésique Id.
Créosote Id.
Acide phénique liquide Id.
Extrait de Saturne Id.
Beurre d'antimoine liquide Id.
Teinture d'arnica Id.
Collodion Id.
Sirop d'ipéca Id.
Poudre d'Ipéca 10 paquets de 50 centigrammes.
Émétique 10 - de 5 -
Calomel 10 - de 10, 25, 50 centigrammes.
Seigle ergoté 10 - de 50 -
Sulfate de quinine 10 - de 25 -
Rigollot une boite.
Pommade mercurielle double : un pot de 60 grammes.
Toile vésicante un rouleau.
Sparadrap un rouleau.
Bandes et objets pour pansements.
Un trébuchet.
Un mortier cri porcelaine de 250 grammes.
Un entonnoir et filtres.
Une lampe à alcool.
Un réchaud à alcool et un poêlon.
Une mesure graduée de 60 grammes.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale