UFC Que Choisir de Nancy et environs

1831 - Les farines animales

Nancy, le 3 mars 1831.
MESSIEURS.

Depuis long-temps des expériences ont été faites dans le but d'utiliser la quantité considérable de substance nutritive que contiennent les os ; et les savans estimables qui se sont occupés d'un objet aussi important , ont vu leurs efforts couronnés d'un succès constant. Parmi eux. M. Darcet, membre de l'Académie des sciences, s'est particulièrement distingué par la suite qu'il a apportée dans ses essais et par les résultats qu'il a obtenus. Les divers ouvrages qu'il a eu l'occasion de publier à différentes époques, ont été réunis en un seul recueil, et M. le Ministre de l'intérieur a pensé, qu'il pouvait être fort utile d'en répandre la connaissance dans les départemens.

Pour cet effet, le Ministre m'a adressé six exemplaires de ce recueil, dont un restera déposé à la Préfecture, un dans chaque Sous-Préfecture, et le sixième à la Mairie de Nancy.
Les documens qu'il renferme sont,

1° Un mémoire sur les os provenant de la viande de boucherie, sur l'extraction de leur gélatine, et sur les usages alimentaires auxquels on peut l'employer;
2° Une note relative à l'emploi de l'appareil qui sert, à l'hospice de la Charité de Paris, à préparer mille rations gélatineuses par jour ;
3° Diverses notes relatives à l'emploi de la gélatine dans les soupes aux légumes , et à l'amélioration et à l'économie qui peuvent résulter de l'introduction de cette substance dans le régime alimentaire des hospices et des autres lieux où se trouvent réunis un grand nombre d'individus ;
4° Une notice sur la fabrication des biscuits animalisés au moyen de la viande de boucherie ;
5° Une instruction sur la construction des appareils qui servent à l'extraction de la gélatine. A ces pièces se trouvent joints plusieurs rapports faits, soit à la faculté de médecine, soit à l'administration des hospices de Paris, sur l'extraction de la gélatine des os, et sur les avantages de son emploi.

Plusieurs planches donnent des descriptions des appareils propres à l'extraction de la gélatine des os et à la préparation des alimens dans lesquels on l'emploie.

Je ne saurais trop vous inviter, Messieurs, à prendre communication de ces documens, et à encourager l'usage de la gélatine dans les grands établissemens de votre ressort, tels que les hospices, les, prisons, etc.

Dans les villes populeuses, et dans la saison qui aggrave la position malheureuse des indigens, les administrations municipales trouveraient dans l'emploi d'un moyen aussi économique que simple, des ressources précieuses pour accroître le soulagement de la classe pauvre. L'établissement des appareils est peu coûteux en comparaison des avantages qu'il peut donner et du bien qui doit en résulter pour la nourriture et la santé des indigens ; et il est facile de se convaincre, en lisant les détails contenus dans le recueil, que l'on peut retirer même des avantages pécuniaires de l'emploi d'un mode aussi propre à soulager une classe si intéressante de la société.

Six grands appareils sont établis à Paris, et plusieurs ont été commandés pour différentes villes de France.
M. de Moléon , ancien élève de l'école polytechnique, et éditeur du Recueil industriel et des beaux-arts , rue Godot-de-Mauroy, n°2, à Paris, se charge, dans l'intérêt de l'humanité, de surveiller les commandes et les ouvriers qu'il emploie pour la confection des appareils. On peut donc s'adresser à lui pour tout ce qui, dans ce genre , pourra être utile aux villes ou aux établissemens publics.

De mon côté, je recevrai avec intérêt toutes les propositions que vous croirez devoir me faire à ce sujet.
Recevez, Messieurs, l'assurance de ma considération distinguée.
Pour M. le Préfet en conseil de révision :
Le Secrétaire-Général délégué,
FREDERIC COLIN.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale