UFC Que Choisir de Nancy et environs

1862 - L'émigration en Perse

Nancy, le 25 février 1862.
LE PRÉFET DE LA MEURTHE,
A MM. les Maires du département.
MESSIEURS,

D'après les renseignements qui viennent d'être adressés à M. le Ministre de l'Intérieur, plusieurs français qui, dans la pensée de faire fortune, se sont rendus en Perse, viennent de succomber à Téhéran, réduits à la plus profonde misère, et le même sort parait réservé aux émigrants qui, dans l'espoir d'un succès chimérique, auraient l'imprudence d'entreprendre un semblable voyage.

Le départ et I'arrivée de vingt-cinq nouveaux émigrants expédiés de France étant encore annoncés, il paraît à S. E., nécessaire de prémunir nos nationaux contre les déceptions qui les attendent dans un pays où le faible produit du commerce et de l'industrie n'est déjà plus en rapport avec le nombre des ouvriers étrangers qui sont en ce moment à Téhéran.

Je vous prie, en conséquence, Messieurs, de faire connaître à ceux de vos administrés qui seraient dans l'intention de se rendre en Perse, les dangers qu'offrirait en ce moment l'émigration à destination de ce pays.

Recevez, Messieurs, l'assurance de ma considération très-distinguée.
Le Préfet,
G. DE SAINT-PAUL.


Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale