UFC Que Choisir de Nancy et environs

1872 - Les subventions aux entreprises

PRIME DE CINQUANTE MILLE FRANCS offerte par le Conseil général du Finistère et la ville de Brest au premier manufacturier qui créera, dans l'arrondissement de Brest, un établissement cotonnier de 20,000 broches au moins.

Le Conseil général du Finistère et le Conseil municipal de la ville de Brest ont voté chacun 25,000 francs, soit ensemble une somme totale de 50,000 francs, à l'industriel qui fondera, le premier, dans l'arrondissement de Brest, un établissement cotonnier de 20,000 broches au moins.

En portant cet avis à la connaissance des manufacturiers filateurs, nous croyons devoir leur exposer succinctement les avantages que l'arrondissement de Brest présente pour la création de filatures.
Aux avantages résultant de la proximité d'une ville qui renferme une population de plus de 80,000 âmes, possédant la plus belle rade de l'Europe, un port de commerce accessible aux navires du plus fort tonnage, à toute marée, sous voies ferrées les mettant en communication directe avec toute la France, qui peut, par conséquent, recevoir, à bas prix, les matières premières et en porter facilement les produits confectionnés, l'arrondissement de Brest offre de nombreux et profonds cours d'eau susceptibles d'être avantageusement utilisés comme force motrice, de vastes terrains propres à l'établissement d'industries diverses. De plus la main-d'oeuvre y est comparativement moins coûteuse que partout ailleurs et le recrutement de la population ouvrière très facile.

De vastes établissements de machines à vapeur et d'outils industriels existent à Brest et offriraient à l'industrie privée toutes les ressources nécessaires pour la confection et les réparations de l'outillage des usines les plus considérables.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale