UFC Que Choisir de Nancy et environs

1831 - La gestion des relations avec les usagers

Nancy, le 14 mars 1831.
MESSIEURS,
Je vous ai fait connaître , par une circulaire du 16 février dernier, que le premier devoir d'un bon administrateur est la prompte exécution des affaires, et je vous ai engagé, si quelques-unes restaient plus de huit jours sans réponse , de m'en faire le rappel.

Un délai aussi court, vu la multiplicité des affaires, a eu pour objet de me faire connaître, au moment où je prenais les rênes de l'administration, la marche que l'on suivait dans les bureaux pour leur expédition, et le plus ou moins de célérité que MM. les Sous-Préfets et MM. les Maires apportaient dans l'instruction de celles qui leur étaient renvoyées pour obtenir les documens que leur position avait pu exiger.

Maintenant, voulant donner à mon administration toute l'activité dont elle est susceptible, j'ai décidé qu'il serait dressé le dernier de chaque mois, par chaque Sous-Préfecture, un bulletin de toutes les demandes qui auraient été renvoyées le mois précédent ä MM. les Sous-Préfets pour compléter leur instruction, et qui n'auraient pas encore été rétablies au Secrétariat général de la Préfecture.

Ce bulletin sera divisé en six colonnes: la 1ère indiquera le n° d'ordre du Secrétariat.; la 2ème, les noms des parties; la 3°, l'objet les demandes; la 4°, la date de l'envoi à la Préfecture; la 5°, du renvoi à la Sous-Préfecture ; la 6°, le motif pour lequel le dossier n'aurait pas encore été rétabli à la Préfecture. Les cinq premières colonnes seront remplies au Secrétariat général, et la dernière par M. le Sous-Préfet. Ce bulletin sera renvoyé à la Préfecture, dans la huitaine de sa transmission a la Sous-Préfecture , avec les renseignements à porter dans la dernière colonne.
Pour l'arrondissement de Nancy, un bulletin de la même forme sera adressé directement à MM. les Maires, afin qu'ils remplissent les colonnes qui leur sont destinées, pour êtres renvoyé à la Préfecture dans le même délai de huitaine.
MM. les Sous-Préfets sont invités, pour leur arrondissement, à user du même moyen pour faire le rappel a MM. les Maires des affaires qui seraient restées en souffrance.

Ces bulletins seront dressés en double, l'un pour recevoir 1a destination dont il vient d'être parlé, et l’autre pour être remis à M. le Secrétaire-Général de la Préfecture , qui est spécialement chargé de veiller à ce que les affaires s'instruisent et se décident avec toute la célérité possible.

MM. les Sous-Préfets et MM. les Maires sont invités à faire aussi, de leur côté, le dernier de chaque mois, le rappel des affaires qu'ils auront adressées à la Préfecture le mois précédent, et sur lesquelles il n'aurait pas encore été pris de décision.

Ce bulletin se composera de cinq colonnes : la 1ère indiquera la date de l'envoi à la Préfecture pour l'arrondissement de Nancy, et à la Sous-Préfecture pour les autres arrondissemens; la 2°, le nom de la partie ; la 3°, le sommaire de l'affaire ; la 4°, le numéro d'ordre qu'elle aura reçu au Secrétariat de la Préfecture ; la 5°, dans le cas où il n'aurait pas encore été pris de décision, les motifs du retard. Les trois premières colonnes seront remplies, soit par M. le Sous-Préfet , soit par M. le Maire, et les deux autres , au Secrétariat de la Préfecture avant le renvoi du bulletin , soit au Sous-Préfet, soit au Maire , renvoi qui se fera dans le délai de huitaine.

J'ai tout lieu d'espérer, Messieurs, qu'au moyen de ces mesures, dont l'exécution est facile, nous obtiendrons le résultat auquel nous devons tous tendre, et je compte assez sur votre zèle et votre concours pour avoir l'assurance qu'elles auront un plein succès.

Recevez, Messieurs, l'assurance de ma considération distinguée,
Le Préfet du département de la Meurthe,
L. ARNAULT.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale