UFC Que Choisir de Nancy et environs

1860 - Les produits dangereux

Nancy, le 7 septembre 1860.
MESSIEURS,

L'attention de M. le Ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics a été appelée sur le danger que présente un mode se fabrication employé dans certaines villes manufacturières de France.

Il s'agit de l'emploi de l'arsénite de cuivre pour la teinture de certaines étoffes, telles que la gaza verte et le tulle vert dit d'Azoff, et des feuillages artificiels destinés à la parure des dames.

Des accidents sont résultés de l'usage de ces produits, et des réclamations sont venues de l'étranger contre l'exportation qui en a été faite de France.

Sans recourir, quant à présent, à des dispositions réglementaires spéciales, l'administration a un devoir à remplir en ces circonstances : c'est de recommander aux fabricants d'apporter une grande circonspection dans le choix et l'emploi des agents chimiques pour la teinture, et de leur signaler particulièrement, comme devant être proscrite, la teinture en vert par l'arsénite de cuivre.

Veuillez donc, Messieurs, adresser des avertissements en ce sens aux fabricants et aux marchands de vos communes qu'ils pourraient intéresser. Vous leur rappellerez, en même temps, qu'ils encoureraient non-seulement des réparations civiles, mais aussi des peines correctionnelles, si des marchandises par eux mises dans le commerce y produisaient des accidents plus ou moins sérieux.

Recevez, Messieurs, l'assurance de ma considération très-distinguée.
Pour le Préfet empêché, le Conseiller de Préfecture délégué,
MAMELLE.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale