UFC Que Choisir de Nancy et environs

1856 - Les curiosités de la vie rurale

Nancy, le 11 juin 1856.
LE PRÉFET DE LA MEURTHE, Officier de l'Ordre Impérial de la Légion d'Honneur,
A MM. les Sous-Préfets, Maires et Commissaires de police du département.
MESSIEURS,

On me signale un abus qui se produit dans la plupart des communes rurales. Les propriétaires d'animaux des espèces bovine et chevaline, les font saillir publiquement dans les rues et sur les places, sans prendre aucune précaution et sans se préoccuper des inconvénients et des dangers de plus d'une sorte qui peuvent eu résulter. Les taureaux et les étalons sont dans ces circonstances, généralement difficiles à contenir et peuvent, dans l'état de liberté et d'excitation où ils se trouvent, occasionner des accidents sérieux qu'il importe de prévenir.

Je ne parlerai pas des autres considérations qui font vivement désirer que de tels spectacles soient, autant que possible, dérobés aux regards du public. C'est dans ce but et pour satisfaire aux justes réclamations qui m'étaient adressées, que j'ai pris l'arrêté ci-après. Je ne puis que vous recommander, Messieurs, d'en donner connaissance à ceux de vos administrés qu'il concerne et d'en assurer l'entière exécution.

Recevez, Messieurs, l'assurance de ma considération très-distinguée.
Le Préfet,
Albert LENGLÉ.


ARRÊTÉ.
NOUS, PRÉFET DU DÉPARTEMENT DE LA MEURTHE, Officier de l'Ordre Impérial de la Légion-d'Honneur,
Vu les lois des 16-24 août 1790, 19-22 juillet 1791 et 18 juillet 1837;
ARRÊTONS:
Art. 1er. Il est interdit aux propriétaires d'animaux des espèces bovine et chevaline de les faire saillir dans les rues et sur les places publiques.

Art. 2. Les propriétaires d'étalons destinés à la monte et les adjudicataires des bêtes mâles pour l'espèce bovine seront tenus d'avoir à leur disposition un local convenable et fermé, où devront avoir lieu les opérations de monte et de saillie.

Art. 3. MM. les Maires et les Commissaires de police sont chargés de faire exécuter le présent arrêté, qui sera inséré au Recueil des actes administratifs et notifié par leurs soins aux propriétaires intéressés.

Nancy, le 11 juin 1856.
Le Préfet,
Albert LENGLÉ.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale