UFC Que Choisir de Nancy et environs

1889 - La destruction des hanetons

Monsieur le Maire,

La commission technique chargée de l'étude et de l'examen des procédés de destruction des insectes, cryptogames et autres végétaux nuisibles à l'agriculture a, dans sa première réunion qui s'est tenue le 12 avril courant, émis le voeu qu'il soit pris d'urgence, en exécution de la loi du 28 décembre 1888, des mesures pour combattre énergiquement, dans toutes les parties du territoire de la République, les hannetons dont la propagation menace de prendre cette année nu caractère calamiteux.
Pour assurer à la lutte qu'il s'agit d'entreprendre son efficacité pleine et entière, il importe de ne rien négliger et de faire appel à toutes les bonnes volontés.

Un des moyens qui ont donné les résultats les plus pratiques a été la création de syndicats de hannetonnage.
Il s'est fondé en ces derniers temps, sur divers points du département, un certain nombre de syndicats viticoles dont le but est de protéger la vigne contre les gelées printanières. Je verrais avec plaisir qu'un mouvement analogue se produisît en ce qui concerne le hannetonnage, soit que les syndicats existants, complétant leurs statuts, étendissent leur action dans ce sens, soit qu'on procédât à la création de syndicats spéciaux.

Je n'ai pas besoin d'ajouter que la bienveillance de l'État est acquise à toutes les associations de l'espèce, et que M. le Ministre de l'agriculture seconderait de tout son pouvoir celles dont la situation précaire pourrait lui être signalée.

A défaut de syndicats où concurremment avec eux, les municipalités ont l'impérieux devoir d'organiser, sur la plus vaste échelle, la destruction des insectes, par le concours volontaire des propriétaires ou fermiers qui sont les premiers intéressés, aussi bien que par l'attribution de primes ou de récompenses proportionnées à la quantité de hannetons détruits. Les instituteurs et leurs élèves peuvent rendre à ce propos les plus grands services, et je vous engage vivement à solliciter leur concours.

La session de mai va d'ailleurs s'ouvrir très prochainement. Je vous prie de saisir cette occasion pour attirer l'attention de votre conseil municipal sur la question du hannetonnage, et obtenir de lui le vote d'un crédit destiné à favoriser cette opération.

Je suis d'ailleurs très heureux de vous faire connaître que de son côté le Conseil général s'est préoccupé des dommages dont l'agriculture est menacée et qu'il a bien voulu, au cours de sa dernière session, mettre des fonds à ma disposition pour être distribués en primes aux destructeurs de ce dangereux coléoptère. Il a décidé qu'une somme de 50 centimes serait allouée par double décalitre de hannetons recueillis.

Les primes seront mandatées par mes soins, au profit des avants droit, sur la production en double d'un certificat délivré par vous, revêtu du sceau de la mairie, et faisant connaître exactement :

I° Le nom de la personne qui a recueilli les insectes ;
2° La quantité de ceux-ci en volume ;
3° L'emploi qui en a été fait.

Les insectes recueillis sont parfois détruits par le feu ou enfouis dans le sol. Ainsi que l'a fait observer M. le rapporteur de la commission d'agriculture devant le Conseil général, ils pourraient être plus avantageusement distribués aux volailles, qui y trouveraient une nourriture non seulement des plus économiques, mais surtout substantielle et éminemment favorable à la ponte. Je vous prie de vouloir bien le rappeler à vos administrés.

Je vous recommande enfin de la façon la plus instante d'empêcher de tout votre pouvoir la recherche des nids des oiseaux et d'inviter les agents placés sous vos ordres â exercer de ce côté la plus active surveillance. La plupart des oiseaux de nos contrées font en effet une destruction considérable soit du hanneton lui-même, soit de ses larves, et il est du devoir de toutes les autorités de veiller à la conservation de ces précieux auxiliaires de l'agriculture.

Recevez, Monsieur le Maire, l'assurance de ma considération très distinguée.
Le Préfet, Léon STEHELIN.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale