UFC Que Choisir de Nancy et environs

1857 - L'exode rural

Nancy, le 28 mars 1857.
LE PRÉFET DE LA MEURTHE, Officier de l'Ordre Impérial de la Légion d'Honneur,
A MM. les Sous-Préfets et les Maires.
MESSIEURS,

A de nombreuses reprises, M. le Ministre de l'Intérieur a signalé les dangers que présente, à divers titres, une trop grande agglomération d'ouvriers dans le département de la Seine.

Cependant, malgré les instructions formelles et fréquemment renouvelées, qui prescrivent de ne délivrer des passeports, pour Paris, qu'aux ouvriers qui justifieraient y avoir du travail assuré, la capitale en voit, chaque année, augmenter le nombre. Cet état de choses, qui, à un moment donné, peut devenir un danger pour l'ordre public, mérite votre attention la plus sérieuse.

En conséquence, je vous invite formellement, Messieurs, à refuser à l'avenir d'une manière absolue, des passeports pour le département de la Seine, aux ouvriers qui ne pourraient pas justifier qu'ils y ont du travail et des moyens d'existence assurés.

Vous veillerez à ce que les indigents ou les ouvriers de cette catégorie soient bien prévenus que si, nonobstant le refus de passeport, ils se rendent à Paris, ils en seront immédiatement éloignés par l'administration de la police, en vertu des pouvoirs que confère au Gouvernement la loi du 9 juillet 1852.

Recevez, Messieurs, l'assurance de ma considération très-distinguée.
Le Préfet, Albert LENGLÉ.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale