UFC Que Choisir de Nancy et environs

1816 - L'école privée

Elles enseignent à lire, écrire, calculer, et la grammaire française par principes, ainsi que toutes sortes d'ouvrages manuels, propres aux jeunes demoiselles comme coudre, festonner, broder, etc. Le prix de la pension est de vingt-cinq francs par mois. Chaque élève doit fournir son couchage et son linge de table.

Il existe également, dans la ville de Blâmont, un pensionnat où l'on professe les classes de latinité jusqu'à la rhétorique exclusivement. Plusieurs particuliers reçoivent des pensionnaires à un prix modéré. Les habitans des deux départemens du Rhin trouveraient facilement à prendre, en échange de leurs enfans, d'autres enfans de ladite ville : c'est un moyen d'éviter des frais et de répandre la connaissance des deux langues.

Nancy, le 22 novembre 1816.
Par ordre de M. le préfet : le secrétaire-général de la préfecture :
Signé, le Comte DE CRESOLLES.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale