UFC Que Choisir de Nancy et environs

1816 - Le recrutement des gendarmes

Le préfet du département prévient les sous-officiers et soldats qui désireraient entrer dans la gendarmerie royale, que le jury établi ensuite de l'ordonnance du 18 novembre 1815, pour la réorganisation des brigades, va commencer ses opérations. Il est chargé de choisir, parmi les sous-officiers et gendarmes actuellement en activité, ceux qu'il reconnaîtra susceptibles de faire partie des brigades, et il pourvoira aux emplois vacans.

Le jury s'assemblera à Nancy, à l'hôtel de la préfecture, le 15 février prochain. Tout militaire qui désirera concourir à l'organisation des brigades, pourra s'y présenter pour justifier de ses titres.

Pour y être admis, il faut savoir lire et écrire correctement; être d'une conduite éprouvée; avoir vingt-cinq ans au moins, et quarante ans au plus, et justifier de quatre années de service dans la garde royale ou dans la ligne. (Cette dernière disposition ne sera pas de rigueur pour les volontaires royaux qui justifieront avoir servi dans les corps levés en 1815.)

Les places de maréchaux-des-logis vacantes ne seront données qu’à des militaires de la ligne, ayant au moins le grade de maréchal-des-logis chef, ou de sergent-major, et l'ayant exercé depuis un an ; celles de brigadiers, à des maréchaux-des-logis et sergens de la ligne, également pourvus de ces grades depuis un an.

Ainsi, tout militaire qui se présentera pour être admis à un emploi dans la gendarmerie, devra produire un mémoire écrit par lui ; un certificat de bonne conduite et de dévouement au roi, délivré par le maire et trois notables, visé par le juge de paix, et vérifié par le sous-préfet; un état de ses services militaires, indiquant sa position aux 1er et 20 mars 1815, et celle à l'époque actuelle. Il fera connaître s'il est célibataire, marié ou veuf, et s'il a des enfans ; s'il est en état de se monter, de s'habiller et de s'équiper à ses frais. Les militaires qui rempliront cette dernière condition, seront naturellement préférés. Il devra avoir la taille d'un mètre 731 millimètres ( 5 pieds , 4 pouces ).

Le corps de la gendarmerie royale étant institué pour assurer, dans l'intérieur du royaume , le maintien de l'ordre et l'exécution des lois, le jury apportera tous ses soins à n'admettre que des hommes d'une fidélité reconnue et d'un dévouement entier à la personne du roi; il s'attachera à ne fixer ses choix que sur des sujets qui aient donné des gages de la pureté de leurs principes.

Fait à Nancy, le 27 janvier 1816.
Le contre -amiral, préfet de la Meurthe,
Signé, le comte DE KERSAINT.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale