UFC Que Choisir de Nancy et environs

1836 - Les faux vétérinaires

Nancy, le 6 juillet 1836.
MESSIEURS,

Il s'élève journellement des plaintes sur les pertes occasionnées à l'agriculture par les charlatans, les empiriques et autres individus qui se livrent à l'art vétérinaire, sans être porteurs de titres constatant qu'ils possèdent les connaissances nécessaires pour traiter avec succès, les maladies des animaux domestiques.

L'exercice de la profession de vétérinaire n'étant assujetti par la loi à aucune restriction, on ne peut attribuer aux vétérinaires brevetés le privilège exclusif de soigner les animaux malades, ni interdire aux propriétaires le droit de confier â qui bon leur semble, le traitement de leurs bestiaux ; mais je vous invite à appeler l'attention des cultivateurs sur les chances de pertes auxquelles ils s'exposent, en abandonnant le soin de leurs bestiaux à des hommes qui n'ont point étudié l'art vétérinaire ou qui n'en ont fait qu'une étude incomplète.

Veuillez, dans leur intérêt, les engager, dans le cas où leurs bestiaux deviendraient malades, à appeler de suite, de préférence, un médecin vétérinaire ; les soins donnés, dès le principe d'une maladie, pouvant en faire cesser immédiatement les effets ou empêcher sa propagation.

Au surplus, je dois vous prévenir et je vous invite à faire connaître aux cultivateurs, que M. le Ministre du commerce et des travaux publics a pris la résolution de n'accueillir désormais aucune demande en indemnité, pour pertes de bestiaux, à moins que les certificats, constatant ces pertes, n'aient été délivrés par des vétérinaires brevetés des écoles, excepté seulement, dans le cas où il n'existerait pas de ces vétérinaires dans l'arrondissement. Les certificats dont il s'agit devront contenir l'indication de la date des brevets des vétérinaires-certificateurs , ou la mention qu'il n'existe pas de vétérinaire breveté dans l'arrondissement.

Recevez, Messieurs, l'assurance de ma considération distinguée.
Le Préfet de la Meurthe,
L. ARNAULT.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale