UFC Que Choisir de Nancy et environs

1843- Le tremblement de terre en guadeloupe

Nancy, le 22 mars 1843.

MESSIEURS,

La Guadeloupe vient d'être bouleversée par un tremblement de terre dont les effets ont été terribles.

La Pointe-à-Pitre, capitale de l'île, est détruite, plusieurs milliers de victimes ont péri.... l'une de nos plus belles colonies n'est plus qu'un monceau de ruines et de cendres et des Français, blessés en grand nombre, gémissent en proie à toutes les horreurs de la misère et du désespoir.

La France s'est émue à leurs cris, les Chambres ont voté un secours en leur faveur, le Roi et la famille royale se sont mis, par leur généreux exemple, à la tête de la bienfaisance publique. De toutes parts, des listes de souscriptions sont ouvertes et nous ne manquerons pas à cet élan d'humanité ; aussi est-ce dans cette assurance que je viens vous fournir les moyens de le régulariser parmi nous pour lui donner de l'ensemble et lui procurer des résultats aussi complets que possible.

Le dimanche qui suivra la réception de la présente circulaire, vous réunirez extraordinairement vos conseils municipaux pour leur proposer de voter, sur les fonds communaux disponibles au budget de 1845, une somme destinée à secourir les victimes du dernier désastre de la Guadeloupe. Quelque minime que soit la somme offerte, elle sera acceptée avec reconnaissance et je ne doute pas de l'empressement dont fera preuve dans cette cruelle circonstance toute commune qui n'en sera pas empêchée par un état d'impossibilité absolue. J'autorise d'ailleurs les conseils municipaux qui ne pourraient faire autrement, à imputer leur offrande sur l'allocation inscrite au budget de 1843 pour les fêtes publiques, cette somme ne pouvant recevoir un emploi qui soit plus complètement conforme aux sentiments, aux voeux et à l'exemple de sa Majesté.

Dès le lendemain du jour où votre conseil municipal aura émis son vote, vous enverrez copie de sa délibération, quelle qu'elle soit, à votre Sous-Préfet et à moi pour l'arrondissement de Nancy.

Vous trouverez à la suite de la présente circulaire, au sujet des listes à ouvrir pour les souscriptions individuelles dans votre commune, un arrêté que je vous prie de faire publier à son de caisse et à l'exécution duquel vous vous empresserez sans doute de concourir avec les sentiments de zèle et d'humanité qu'inspirent tant de compatriotes, victimes d'une si grande infortune.

Recevez, Messieurs, l'assurance de ma considération distinguée.

Le Préfet de la Meurthe,
L. ARNAULT.


(1er Bureau.) Arrêté relatif aux souscriptions ouvertes en faveur des victimes du tremblement de terre de la Guadeloupe.

LE PRÉFET DU DÉPARTEMENT DE LA MEURTHE,

Vu la lettre de M. le Ministre de l'intérieur du 17 de ce mois, contenant l'invitation d'aider au succès de l'oeuvre du Comité Central formé à Paris par les soins et sous les auspices de M. le Ministre de la marine, pour recueillir et centraliser les offrandes faites en faveur des victimes du tremblement de terre qui vient de frapper la colonie de la Guadeloupe,

ARRÊTE :

Art. 1er. Il sera ouvert, immédiatement chez le Receveur général, les Receveurs d'arrondissement et les Percepteurs du département de la Meurthe, ainsi que dans toutes les Mairies, des registres pour inscrire les sommes offertes en faveur des victimes da désastre de la Guadeloupe.

Art. 2. Dans chaque commune, le Maire formera une commission composée de membres à son choix dont il fixera le nombre, afin de combiner les moyens de stimuler la bienfaisance publique et de recueillir les offrandes.

Art 3. Lors de leur première tournée dans les communes, les Percepteurs feront la recette du montant des souscriptions et le verseront de suite dans la caisse du Receveur de leur arrondissement. Ils y joindront un état portant les noms des souscripteurs et indiquant la quotité de leurs souscriptions.
Un double de cet état sera transmis par les Percepteurs aux Sous-Préfets de leur arrondissement, et à la Préfecture, pour l'arrondissement de Nancy.

Art. 4. Au fur et à mesure de la réception desdits états, les Sous-Préfets les adresseront à la Préfecture.

Art. 5. Des listes de souscriptions seront également ouvertes chez les Receveurs des Domaines et de l'Enregistrement et le montant en sera versé par eux, accompagné d'un état nominatif, dans les caisses des Receveurs d'arrondissement.

Art. 6. MM. Les Sous-Préfets et Maires sont chargés de seconder de toute leur influence les vues bienfaisantes du Comité central des souscriptions ; et le présent arrêté, qui sera inséré au Recueil des actes administratifs, sera lu publiquement dans toutes les communes du département de la Meurthe à l'issue de la messe paroissiale.

Nancy, le 22 mars 1843.

Le Préfet de la Meurthe,
L. ARNAULT.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale