UFC Que Choisir de Nancy et environs

1852 - Les candidats officiels aux elections

Vous étés convoqués dans vos comices électoraux pour le 29 de ce mois.

Les mandataires que vous avez à nommer doivent coopérer à cet ensemble gouvernemental dont l'harmonie est essentielle au bien public.

Déjà par un vote presque unanime et pour la seconde fois, après trois ans de pouvoir, vous avez constitué dans LOUIS-NAPOLEON la vraie et incontestable légitimité du droit national. L'expérience vous a prouvé combien il importe que l'élection des membres du corps législatif en soit le corollaire, ainsi que l'expression des sentiments du pays. Votre choix doit donc se porter exclusivement sur des hommes qui soient les auxiliaires naturels du chef de l'Etat.

La France, fatiguée des révolutions, sent le besoin de la stabilité qui seule peut assurer le développement de son agriculture, de son commerce et de son industrie ; elle sait aussi qu'elle ne peut rencontrer de protection efficace que dans un gouvernement s'appuyant sur les forces vives de la nation, et par cela même assez puissant pour faire disparaître tous les obstacles.

Un grand coeur ne pourrait suffire à cette tâche immense, s'il ne trouvait un concours véritablement sympathique dans ceux qui sont appelés à le seconder.

Une ère nouvelle, fermant celle des révolutions, commence et, pour la rendre prospère, vous ne devez point encourager par vos suffrages des espérances contraires au repos du pays.

Le gouvernement, fort du droit dont il est dépositaire et n'ayant d'autre but que la prospérité et le bien-être de tous, peut ouvertement exposer ses préférences pour des hommes dont la pureté des intentions à son égard égale le dévouement aux intérêts généraux.

Habitants de la Meurthe,

Organe du pouvoir, je viens avec franchise vous recommander des Candidats dignes de s'associer à la grande oeuvre de régénération poursuivie résolument par le Neveu de Celui qui l'a commencée.

Vos témoignages d'amour et d'affection pour le grand nom de NAPOLÉON ; les preuves de bienveillance et d'estime que personnellement j'ai reçues de vous, me donnent l'assurance que vous continuerez à mon administration la confiance dont vous l'avez honorée, et que vous apprécierez les considérations qui ont déterminé le choix de Candidats dont le caractère est une garantie pour tous.

Nancy, le 9 février 1852.

Le Préfet.
A. DE SIVRY.

CANDIDATS RECOMMANDÉS.

1ère CIRCONSCRIPTION

Composée des cantons de : Toul-nord, Toul-sud, Colombey, Domèvre-en-Haye, Thiaucourt, Nancy-nord, Nancy-ouest, Haroué et Vézelise.

M. DROUOT.

M. DROUOT (Antoine), agriculteur habile, d'un patriotisme éclairé, fut candidat napoléonien en 1849. Il vit au milieu de vous, et vous avez apprécié son mérite modeste. Il suffit de le nommer pour que chacun se dise : C'est un des hommes qu'il faut aujourd'hui. Il s'occupera, au point de vue de vos intérêts, qui sont les siens, de ces grandes questions générales qui vont être soumises au corps législatif. Il porte un nom dont la Lorraine a le droit de se montrer fière. C'est à Nancy qu'est né son oncle, le général DROUOT, qui suivit l'Empereur à l'île d'Elbe, et dont le souvenir inspire le respect et l'admiration. Après le 20 décembre, le nom de Drouot pourrait-il ne pas figurer parmi vos mandataires ?

2ème CIRCONSCRIPTION

Composée des cantons de : Nancy-est, Saint-Nicolas, Lunéville-nord, Lunéville-sud-est, Baccarat, Bayon, Blâmont, Gerbéviller, Réchicourt et Lorquin.

M. BUQUET.

M. BUQUET (Alfred), ancien maire de Houdemont, fils et neveu de généraux de l'Empire, n'a pas attendu le 10 décembre pour manifester son dévouement à Louis-NAPOLÉON. Sa position de fortune, son indépendance et son caractère le recommandent aux suffrages de ses concitoyens. Son nom, d'ailleurs, n'est pas nouveau dans ces contrées, dont il est une des illustrations militaires. Son père a été plusieurs fois député, et lui-même, aux dernières élections, a obtenu près de 20,000 voix. S'il est appelé à siéger dans le sein du corps législatif, il se montrera digne de la confiance du gouvernement et des électeurs qui l'auront nommé.

3ème CIRCONSCRIPTION

Composée des cantons de : Fénétrange, Phalsbourg, Sarrebourg, Albestroff, Château-Salins, Delme, Dieuze, Vic, Nomeny et Pont-àMousson.

M. VIARD.

M. VIARD, honoré déjà du mandat législatif, a répondu à la confiance que vous aviez placée en lui. Ses votes, dans la dernière Assemblée, ont toujours été conformes au bien du pays, et la critique que l'on pourrait faire de sa conduite parlementaire, ne saurait que faire ressortir la sagesse d'un homme résistant aux suggestions des passions politiques. Appelé par le chef de l'Etat à faire partie de la commission consultative, il a donné, dans ces circonstances difficiles, les preuves d'un patriotisme et d'un dévouement que ne méconnaîtront point ses compatriotes.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale