UFC Que Choisir de Nancy et environs

1882 - Les épiciers pharmaciens

Nancy, le 31 octobre 1882.

Monsieur le Maire,

Je suis informé qu'un certain nombre d'épiciers des villes et de la campagne vendent des médicaments qui, presque toujours, sont de mauvaise qualité, entre autres, des quinquinas falsifiés. privés de quinium, et livrés à bas prix.

Je vous prie de vouloir bien rappeler à ces commerçants que la loi du 21 germinal an XI interdit formellement la vente des médicaments, de quelque nature que ce soit, aux personnes non pourvues d'un diplôme de pharmacien ou d'herboriste, et que toute contravention à cette loi sera déférée aux tribunaux.

Recevez, Monsieur le Maire, l'assurance de ma considération très-distinguée.

Le Préfet, E. CAZELLES.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale