UFC Que Choisir de Nancy et environs

1885 - La lutte contre la rage

Nancy, le 27 novembre 1885.

Monsieur le Maire,

L'illustre savant qui a découvert un remède contre la rage prodigue généreusement ses soins aux malades qui viennent le trouver de tous les points de la France. Mais il peut s'en trouver qui ne soient pas en état de faire face aux dépenses nécessitées par le voyage et le séjour à paris. Si pareil cas venait à se produire dans votre commune, je vous prie de m'en aviser sans retard. Je n'hésiterais pas à prélever la somme nécessaire sur le crédit mis à ma disposition par le Conseil général pour le soulagement des malheureux, et j'ai pleine confiance qu'un tel emploi de ces fonds recevrait l'unanime approbation de l'assemblée départementale.

Recevez, Monsieur le Maire, l'assurance de nia considération très distinguée.

Le préfet, E. SCHNERB.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale