UFC Que Choisir de Nancy et environs

1898 - Les nouvelles technologies

Paris, le 28 janvier 1898.

Monsieur l'Inspecteur,

Des demandes de concessions d'appareils à projections lumineuses et de vues photographiques me sont journellement adressées en faveur d'écoles primaires publiques.

J'ai l'honneur de vous rappeler qu'en dehors de l'appareil prêté, en 1895, par le musée pédagogique à chaque inspection académique, mon administration n'en a concédé aucun aux écoles primaires élémentaires.

J'ajouterai qu'elle ne dispose plus de lanternes à projections. Toutefois, pour faciliter l'acquisition de ces lanternes aux communes et aux sociétés d'enseignement populaire, j'ai fait examiner par une commission spéciale celles qui ont été présentées.

Les listes des appareils adoptés ont été publiées dans les numéros des 13 mars et 30 octobre 1897 du Bulletin administratif du ministère de l'instruction publique, et des spécimens sont exposés dans une des salles du musée pédagogique, 41, rue Gay-Lussac.

Au lieu de me transmettre des demandes de concession que je ne puis accueillir, vous voudrez bien à l'avenir répondre aux pétitionnaires dans le sens des renseignements qui précèdent. Dans bien des cas, la modicité du prix de certains appareils en permettra l'acquisition, soit avec le concours de la commune, soit avec le produit d'une souscription.

En ce qui concerne les vues photographiques, je vous prie de signaler tout particulièrement le service de prêt gratuit qui fonctionne au musée pédagogique et dont le règlement a été publié dans le numéro du Bulletin administratif du 13 mars 1897. Ce service offre un grand avantage aux établissements qui possèdent un appareil à projections, puisqu'il leur permet de renouveler sans aucun frais les collections dont ils peuvent avoir besoin pour les différentes conférences de la saison.

Un exemplaire du catalogue des vues est adressé gratuitement à tout membre de l'enseignement qui en fait la demande.

Je vous prie d'assurer à cette communication la plus grande publicité possible et de la porter à la connaissance des intéressés par la voie du Bulletin départemental de l'enseignement primaire ou tout autre journal pédagogique régional. Vous pourrez, si vous le jugez utile, la compléter par la publication des règlements du service des prêts de vues photographiques et des listes détaillées des appareils adoptés.

Recevez, Monsieur l'inspecteur, l'assurance de ma considération très distinguée.

Le Ministre de l'instruction publique et des Beaux-Arts,
A . RAMBAUD.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale