UFC Que Choisir de Nancy et environs

1899 - La lutte contre le phylloxera

Par arrêté du 4 novembre 1898, M. le Ministre de l'agriculture a déclaré phylloxérés les arrondissements de Nancy, Lunéville et Toul.

En conséquence de cette décision, aucuns sarments ou plants de vignes, quelle que soit leur provenance, ne peuvent être importés dans les communes de ces trois arrondissements ; elles ne sauraient non plus en exporter sur un point quelconque du département.

Mais la loi du 3 août 1891 a prévu le cas où des vignerons désireraient reconstituer leurs vignobles à l'aide de plants américains, ou de provenance française.

Ces vignerons doivent en faire la demande au conseil municipal de leur commune. - De son côté, cette assemblée, si elle juge la demande fondée, prend une délibération pour solliciter de l'administration préfectorale l'autorisation nécessaire à l'introduction sur son territoire de plants résistants.

Cette requête est instruite par l'administration et soumise au conseil général, qui statue souverainement, à moins que les conseils généraux des départements limitrophes n'émettent une opinion contraire, auquel cas M. le Ministre de l'agriculture statue en dernier ressort.

Malgré ces dispositions formelles et la publication donnée à l'arrêté ministériel précité, un certain nombre de Viticulteurs du département ont enfreint ces prescriptions en important des plants sans autorisation.

Ces faits sont très regrettables, car non seulement ils peuvent entraîner des conséquences très graves pour nos vignobles, mais ils exposent leurs auteurs à des poursuites et peuvent même engager leur responsabilité en cas d'invasion phylloxérique.

Le Préfet croit donc devoir appeler toul spécialement l'attention des intéressés sur les dispositions qui précèdent et les engager à s'y conformer rigoureusement sous peine de se voir appliquer les pénalités prévues par la loi.

Le Préfet, JOUCLA-PELOUS

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale