UFC Que Choisir de Nancy et environs

1899 - Le rappel des dangers de l'émigration

Nancy, le 31 octobre 1899.

Messieurs,

Par des circulaires en date des 6 janvier 1892, 18 juin 1897 et 16 mai 1898, insérées dans le Recueil des Actes administratifs, mon prédécesseur vous a invités à mettre vos administrés en garde contre les embauchages de jeunes filles envoyées en Autriche-Hongrie comme bonnes d'enfants et comme institutrices.

Notre Ambassadeur à Vienne vient à nouveau d'appeler mon attention sur le triste sort qui est réservé à beaucoup de nos compatriotes. Trop souvent ces jeunes personnes sont, dès leur arrivée, la proie d'infâmes exploiteurs qui, sous le prétexte de leur procurer les places promises par des placeurs français, les endettent, les réduisent à la misère et souvent à la prostitution.

Les placements sont devenus très difficiles dans l'empire d'Autriche-Hongrie où l'on compte actuellement plus de quatre mille filles françaises. Un grand nombre, écrit notre ambassadeur, meurent littéralement de faim.

J'ai donc l'honneur de vous prier, encore une fois, de prévenir vos administrés des dangers auxquels cette émigration expose leurs enfants et de me signaler les enrôlements qui auraient lieu malgré vos avertissements.

Le Préfet, JOUCLA-PELOUS.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale