UFC Que Choisir de Nancy et environs

1901 - Les additifs alimentaires

Le Préfet de Meurthe-et-Moselle, commandeur de la Légion d'honneur et officier de l'instruction publique,
Vu les lois des 16-24 août 1790 et 12 juillet 1791 ;
Vu les articles 97 et 99 de la loi du 5 avril 1884 ;
Vu l'arrêté du 20 janvier 1891 relatif à la coloration des matières alimentaires, à l'emploi des papiers coloriés ou des feuilles d'étain pour envelopper ces substances, à la composition, à l'étamage et au rétamage des vases et ustensiles destinés aux usages alimentaires ;
Vu l'avis émis par le comité consultatif d'hygiène publique de France et les instructions de M. le Ministre de l'intérieur du 16 février 1901 ;

ARRÊTE :

Art. 1 - L'article 2 de l'arrêté du 40 janvier 1891 est modifié ainsi qu'il suit :
A titre exceptionnel il est permis d'employer pour la coloration des pâtes alimentaires les dérivés jaunes sulfoconjugés du naphtol ;
Pour la coloration des bonbons, pastillages, sucrerie, des glaces, pâtes de fruits, de certaines liqueurs qui ne sont pas naturellement colorées, telles que la menthe verte, les couleurs ci-après dérivées des goudrons de houille, en raison de leur emploi restreint ou de la très minime quantité de substances colorantes que ces produits renferment.

COULEURS ROSES.

Éosine (tétrabromo-fluorescéine).
Érythrosine (dérivés méthylés et éthylés de l'éosine).
Rose bengale. - Phloxine (dérivés iodés et bromés de la fluorescéine chlorée).
Rouges de Bordeaux. - Ponceau (résultant de l'action des dérivés sulfoconjugués du naphtol sur les diozoxylines).
Fuchsine acide (sans arsenic et préparée par le procédé Coupier).

COULEURS JAUNES.

Jaune acide, jaune d'or, etc. (dérivés sulfoconjugués du naphtol).

COULEURS BLEUES.

Bleu de Lyon, bleu lumière, bleu Coupler, etc. (dérivés de la rosaniline triphénylée ou de la diphénylamine).

COULEURS VERTES.

Mélanges de bleu et de jaune ci-dessus vert malachyte (éther chlorhydrique du tétraméthyldiamidotriphénilcarbinol).

COULEUR VIOLETTE.

Violet de Paris ou de méthylaniline.

Art. 2. - Les Maires, les commissaires de police, les inspecteurs des halles et marchés et les commissions d'inspection des pharmacies, drogueries et épiceries sont chargés de l'exécution du présent arrêté.

A Nancy, le 5 mars 1901.

Pour le Préfet,
Le Secrétaire général délégué,
L. AUBANEL.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale