UFC Que Choisir de Nancy et environs

1904 - La divagation des chiens ( suite )

Nancy le 20 décembre 1904.

Le préfet à Messieurs les maires.

Un arrêté du 30 juillet 1903 que je vous ai adressé en placard, et qui a êté reproduit au Recueil des Actes administratifs de la préfecture, interdit formellement la divagation des chiens, en l'absence de leurs propriétaires ou possesseurs, ou hors de leur surveillance et de leur action, dans les champs couverts ou non de leurs récoltes, ainsi que dans les bois, et à quelque époque de l'année que ce soit.

Vous avez été chargés, ainsi que les gardes champêtres, d'assurer l'exécution des dispositions de cet arrêté.

Or, j'ai été avisé, à maintes reprises, que des chiens, emmenés aux champs par des cultivateurs sous prétexte qu'ils y détruisent des souris, errent dans la campagne à de grandes distances de leurs maîtres et se livrent à la poursuite et à la destruction du gibier.

Un tel état de choses, nuisible aux intérêts de l'agriculture, et surtout de la reproduction du gibier ne saurait être toléré plus longtemps et je vous prie, Messieurs, de vouloir bien rappeler à vos gardes champêtres qu'ils ont le devoir de verbaliser, sans hésitation, contre tout contrevenant à l'arrêté réglementaire du 30 juillet 1903.

S'il vous revenait que l'un quelconque de ces agents ne se conforme pas à ces instructions formelles, je vous prierai de vouloir bien me le signaler.

Le préfet, HUMBERT.

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale