UFC Que Choisir de Nancy et environs

1910 - Le danger des biberons

Le préfet de Meurthe-et-Moselle a l'honneur de porter à la connaissance de MM. les maires du département le texte de la circulaire ci-après, adressée à MM. les médecins-inspecteurs du service du premier âge, au sujet de l'interdiction du biberon à tube.

Nancy, le 1er juin 1910.

Le préfet de Meurthe-et-Moselle, à MM. les médecins-inspecteurs du départements.

En conformité d'une circulaire ministérielle du 20 avril 1910, je signale à votre attention la loi du 6 avril 1910, publiée au Journal officiel du 9 avril et relative à l'interdiction de la vente et de l'importation du biberon à tube.

Cette loi punit, en son article 1er , « la vente, la mise en vente, l'exposition et l'importation des biberons à tube ».

Elle dispose en son article 2 que les inspecteurs des pharmacies et les autorités prévues à l'article 2 du décret du 31 juillet 1906 seront chargés d'en assurer l'application et, d'autre part, qu'elle ne sera exécutoire que trois mois après sa promulgation, soit à partir du 9 juillet 1910.

L'article 3 punit les infractions d'une amende de 25 à 100 francs et, en cas de récidive, d'un emprisonnement de huit jours à un mois, et dispose en outre que les tribunaux pourront prononcer la confiscation des biberons à tube saisis en contravention.

D'après cette mesure législative conforme aux voeux formulés par l'Académie de médecine, j'appelle votre concours le plus actif pour faire disparaître de façon complète et définitive de votre circonscription ces biberons à tube si dangereux pour la santé des nourrissons.

Il importe que dès le jour où la loi doit entrer en vigueur, c'est-à-dire dès le 9 juillet 1910, elle soit appliquée rigoureusement ; la Chambre a hâté, en effet, la ratification du texte adopté par le Sénat pour que la loi puisse jouer, dès la prochaine saison chaude, au cours de laquelle le mauvais entretien des biberons cause tant de diarrhées infantiles meurtrières.

Vous voudrez bien, à la fin de la saison, me faire connaître les effets de la nouvelle campagne que vous aurez ainsi entreprise contre la mortalité infantile.

Le préfet,

Document publié le 01-01-2004

Retour à la page principale