UFC Que Choisir de Nancy et environs

La convivialité des transports en communs

Messieurs,
Je viens par la présente vous féliciter et vous remercier pour les modifications apportées à la ligne 131.

- En effet, quel bonheur d'attendre un bus, le soir après une bonne journée travail de 17h 15 à 17 h55 parce qu'un esprit brillant de chez vous en a décidé ainsi !

- Quel bonheur, aussi, de respirer le bon air vicié du centre ville en attendant de voir passer un hypothétique bus. Cela laisse au moins le loisir de voir passer les bus qui desservent les autres destinations et ils sont nombreux, EUX !!!

- Enfin, quel bonheur d'arriver à son domicile à 18 heures 30 après avoir attendu 1heure 15 pour effectuer environ 10 kilomètres.

Nous avons réussi à faire très fort à Nancy. Nous avons désormais les mêmes temps de trajet que les Parisiens (sans en avoir les avantages).

On nous a déjà imposé un tram avec réduction des possibilités de circulation en voiture en ville.
On nous dit vouloir développer les transports en commun.
Jusque là, rien ne semble anormal, cela irait même dans le bon sens car moins de pollution, d'embouteillages, moins de stress pour aller au travail et pour en revenir (tout au moins en théorie).

Qu'en est-il en réalité :

Parlons de la ligne 131 (Maxéville – Fléville devant Nancy) qui était déjà particulièrement mal desservie (car certainement pas assez rentable à vos yeux).

Nous n'avons pas de service direct. Le matin et le soir, d'ailleurs, la ligne 131 ressemble plus à un transport de sardines en boite qu'à un transport décent, d'usagers.

On nous impose maintenant des restrictions de bus soit disant suite aux plaintes des habitants de Fléville Fleurichamps.
La solution a été très vite trouvée : Ca pose problème, pourquoi chercher une autre solution : on supprime et tout est réglé sans se préoccuper des conséquences qui en découlent, et en plus ça fait faire des économies !

On nous avance un coût de 50.000 €, évidemment irréalisable, pour allonger la ligne ce qui permettrait d'éviter les nuisances. Après ce que le tram a englouti comme fortune en travaux pour la réalisation de l'infrastructure, réparations et entretien des rames, il est évidemment impensable de dépenser 50.000 € pour le bien-être de "deux pelés et trois tondus" habitant Fléville devant Nancy, "petit bled" perdu de l'est de la France qui possède pourtant un château du 16ème siècle.

On nous a créé une nouvelle destination pour la ligne 131 terminus Heillecourt en passant par le musée du fer, et puis tant pis pour ceux qui habitent Fléville Village. Ceux là, ils n'ont qu'à marcher. Après tout, 3 kilomètres à pied, c'est bon pour le cœur, et c'est vite fait. De toutes façons, content ou pas, c'est pareil !!!

Il est sur que si cela avait concerné la mise en place d'une nouvelle taxe ou d'un nouvel impôt, on aurait bien trouvé des bonnes raisons et des bonnes solutions pour faire passer la pilule.

Dans le cas nous concernant, on se contente de prendre l'usager en otage, comme d'habitude. Je me permets de vous féliciter à nouveau car votre solution est radicale, continuez comme ça, vous êtes sur la bonne voie !!!

Je vous prie d'agréer, Messieurs, l’expression de mes salutations distinguées.

Ce document est éloquent et se passe de commentaires…

Document publié le 03-09-2005

Retour à la page principale