UFC Que Choisir de Nancy et environs

Communiqué de presse : Les oublis de SFR

Pour compléter une information publicitaire quelque peu erronée nous allons vous restituer une version plus complète.

Le document évoque un risque de déstabiliser la relation de confiance qui existait avec les consommateurs. Il paraît évident compte tenu du prix de cette insertion et de la nécessité de la faire paraître, que la relation est moins bonne qu'avant. Qui accepterait selon les informations publiées notamment dans un article du Canard Enchaîné du 24/08/2005 que les trois opérateurs de téléphonie mobile aient effectué un «Yalta des parts de marchés ».

Evoquer la création de la société 15 ans auparavant ne règle rien au problème de l'entente entre 1997 et 2002 Le passé est le passé. Mais les ententes ont bel et bien existées.

Quant à la baisse des prix de 30 %, est-il utile de rappeler qu’une action judiciaire est en cours à l'initiative de notre fédération éditrice de QUE Choisir pour un prix surfacturé de 90 % des SMS ? Est-il utile aussi de préciser que le système des minutes indivisibles était en place chez les trois opérateurs ? Cette parfaite concordance a justifié la plainte de notre fédération avec les résultats qui ont l’air de chagriner cette société.

Il n'est pas vain de rappeler les dizaines de procès pour clauses abusives qui ont amélioré (un peu) la relation avec ces sociétés. Là encore les trois opérateurs ont fait montre de résistance juridique importante...

Quant à aller rencontrer des personnes de SFR, c'est une bonne idée. Préparez une lettre en double exemplaire demandant le remboursement du trop perçu calculé grâce à l’outil mis en ligne sur le site www.cartelmobile.org. Vous indiquerez simplement que vous demandez le remboursement du trop perçu et qu'en cas de refus, vous préparez une assignation devant le juge de proximité .

Laissez une lettre à la personne de SFR et demandez une signature, un cachet et une date sur l'autre exemplaire.

Faites-nous ensuite parvenir par mail ou par courrier la relation de cet entretien

Nous n'avons pas les moyens de SFR pour répondre à un tel matraquage mais le fait que cela ait été effectué montre clairement que l'action de notre fédération trouble considérablement cet opérateur… Quant à nous, les statistiques de notre site montrent que le sujet vous intéresse !

C'est une occasion que nous aurons rarement l'occasion d’avoir de « taquiner » ces énormes sociétés qui nous voient comme un gros gâteau...

Se
Faire
Rembourser





Document publié le 09-12-2005

Retour à la page principale