Samedi 27 Mai 2017 > les combats
  Cliquez pour revenir à la page d'accueil Association de Défense des Consommateurs de Lorraine
Actualités
> Les Chiffres
> Editorial
Articles
> Local
> Communiqué
> Fait Divers
> Juridique
> Etudes Juridiques
Curiosités du passé
> Education
> Militaire
> Interdits
> Vie Politique
> Vie sociale
> Vie quotidienne
Dossiers
> Les Huissiers
> Les Rongeurs
> Murcef
Antipac
> Dernier Numéro
> Archives
Contact
> Qui sommes nous ?
> Où nous trouver ?
> Adhésion
> Liens
MilitaireImprimer Envoyer par mail

1881 - L'armée et le tramway

1ère DIVISION. - Circulaire à MM. les Maires, relative aux mesures à prendre au sujet des troupes en marche rencontrées par les conducteurs de voitures ou de tramways.



Nancy, le 17 septembre 1881.


Messieurs,


J'ai l'honneur de vous adresser
ci-après le texte d'une circulaire minis­térielle prescrivant des mesures de
police pour assurer l'exécution du décret du 13 octobre 1863, qui interdit aux
troupes marchant en armes de se laisser couper par la foule ou par les véhicules.


Je vous prie, Messieurs, de vous
conformer aux dispositions qui font l'objet de cette circulaire, en
m?adressant, en double expédition, un arrêté de police enjoignant à toute
personne qui conduit une voiture ou un train de tramway de l'arrêter jusqu'à
ce que les troupes en marche qu'elle rencontre soient passées.


Je vous renverrai un exemplaire
de cet arrêté que vous devrez immédia­tement porter à la connaissance de
vos administrés par les moyens de publi­cité qui sont à votre disposition.


Recevez, Monsieur, l'assurance
de ma considération très-distinguée.


Pour le Préfet en congé, Le
Secrétaire général délégué,


A. BÈS DE BERC.








Paris, le 16 septembre 1881.


Monsieur le Préfet,


Le décret du 13 octobre 1863
sur le service des places de guerre et des villes de garnison (art. 142)
interdit aux troupes marchant en armes de se laisser couper par la foule ou par
les véhicules. Cependant, les conducteurs de tramways, sur diverses lignes,
n'arrêtent pas leurs voitures lorsqu'ils rencontrent les troupes en marche. Ils
traversent les colonnes et les fractionnent en tronçons. M. le ministre de la
guerre a récemment signalé non­seulement les inconvénients qu'entraîne, au
point de vue de la discipline militaire, cet oubli de la déférence due à
l'armée, mais encore les graves dangers auxquels les soldats se trouvent exposés.


Il est du devoir de
l'administration civile, Monsieur le Préfet, de pres­crire immédiatement les
mesures de police nécessaires pour obvier à ces inconvénients et à ces
dangers. Je vous prie, en conséquence, d'inviter sans retard le maire de chaque
commune sur le territoire de laquelle il existe une ou plusieurs lignes de
tramways, à édicter le plus tôt possible, en vertu du pouvoir que lui confèrent
les lois des 16-24 août 1790 (tit. XI, art. 3) et 14 juillet 1837 (art.40 et
44), un règlement enjoignant à toute personne qui conduit une voiture ou un
train de tramway de l'arrêter jus­qu'à
ce que les troupes en marche qu'elle rencontre soient passées. Les infractions
à cette injonction tomberaient sous l'application de l'article 474 (n° 15) du
Code pénal. La répression, par suite, devrait être poursuivie devant le
tribunal de simple police.


Veuillez m'accuser réception de
la présente circulaire et m'informer du résultat des instructions que vous
aurez adressées aux autorités municipales.


Recevez, Monsieur le Préfet,
l'assurance de ma considération très-dis­tinguée.


Le Ministre de l'intérieur et
des cultes,


CONSTANS.






Document mis à jour le 01-01-2004
Derniers Articles
permanences de Luné...
La liquidation judi...
ADC LORRAINE : L'ad...
VOSGELIS : le contr...
Stock diamond limit...
Permanences

Nancy
Lundi de 18h00 à 20h00
Mardi de 10h00 à 12h00
Mercredi de 18h00 à 20h00

Pont-à-Mousson
Lundi de 18h00 à 19h00
Mercredi de 18h00 à 19h00

Vanrangéville
Mercredi de 18h00 à 19h00

Lunéville
Vendredi de 13h30 à 16h00

Golbey
Lundi de 14h00 à 16h00

Bar Le Duc
Samedi de 9h00 à 12h00

Top 10
1.CREDIREC - FINAN...
2.La farandole des...
3.La mondialisatio...
4.PRATIQUES INACCE...
5.Numéricable / Se...
6.Sociétés de reco...
7.La lutte contre ...
8.Opérateurs de té...
9.La liquidation j...
10.Banques : La cur...
Lettres d'informations

E-mail

Abonnement
Désabonnement

.
RCS Nancy 330 995 515 / Responsable juridique : Guy Grandgirard / Copyright © Association de Défense des Consommateurs de Lorraine - 1999 - 2017
Contact : contact@adc54.fr / Hébergement : OVH

Ce site a été déclaré à la C.N.I.L. sous la référence n° 663713, délivré en application de l'article 16 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.